Une forte croissance du résultat et une solvabilité solide

février 8 2023

Chiffres clés 2022 :
• Chiffre d’affaires total de 35,3 milliards d’euros
• Résultat net part du Groupe de 1 758 millions d’euros7, en hausse de +14,8%8
• Ratio de solvabilité II de 204%

« L’année 2022 a été marquée par l’accélération de la mise en oeuvre de notre projet sociétal et de notre projet d’entreprise à horizon 2025, projets pour lesquels nous nourrissons de fortes ambitions tant en terme de développement commercial qu’en terme sociétal, notamment pour accompagner les transitions énergétiques. Nous avons annoncé de nouveaux partenariats commerciaux avec Banco BPM en Italie mais aussi Renault en France, le lancement de Crédit Agricole Assurances Retraite, notre FRPS, mais aussi de nombreux investissements dans le secteur des énergies renouvelables, tant en France qu’à l’International. Notre croissance repose sur trois piliers : la force de notre modèle de bancassureur, nos partenariats et notre solidité financière » indique Philippe Dumont, Directeur Général de Crédit Agricole Assurances.

En 2022, Crédit Agricole Assurances a accéléré la mise en œuvre de son plan stratégique à horizon 2025, à travers lequel il entend poursuivre le développement de ses métiers cœur en France et à l’international, et diversifier ses offres et services pour couvrir l’ensemble des besoins de ses clients, en particulier sur la santé et la retraite.

Pour y parvenir, Crédit Agricole Assurances a continué, en 2022, à :

• accélérer sur la protection des biens avec un chiffre d’affaires en hausse de +8,3% par rapport à fin 2021, pour atteindre 5,2 milliards d’euros, dont une progression de +22,2% en Italie. Le portefeuille de contrats dommages s’élève à près de 15,3 millions de contrats, en progression de +3,5% sur un an, avec un apport net de près de 520 000 contrats. L’équipement des particuliers dans les réseaux bancaires du groupe Crédit Agricole est stable dans les Caisses régionales (42,6% à fin 2022, soit -0,1 point sur un an), comme chez LCL (27,1% à 2022, soit +0,5 point sur un an), et en progression chez CA Italia (21,2% à fin 2022, soit +2,2 points sur un an, et 16,8% avec Creval). Le ratio combiné, s’élève à 98,5% à fin décembre 2022, marqué par plusieurs évènements climatiques d’envergure en France. Pacifica, filiale assurances dommages de Crédit Agricole Assurances a signé un partenariat commercial pour l’assurance automobile avec Mobilize Financial Services, filiale de Renault Group spécialisée dans les services facilitant l’accès à l’automobile. A travers ce partenariat, Pacifica deviendra, à partir de fin 2023, l’assureur automobile de Mobilize Financial Services en France, pour la fourniture de contrats d’assurance adossés à la distribution de véhicules neufs et d’occasion auprès des particuliers.

• accélérer sur la protection des personnes avec un chiffre d’affaires en hausse de +6,4% par rapport à fin 2021, en France comme à l’international, pour atteindre 4,7 milliards d’euros; avec une activité en assurance emprunteur qui reste soutenue par un marché immobilier favorable (+8%) et une bonne tenue du crédit à la consommation (+6%) ;

diversifier ses solutions d’épargne, avec un taux d’UC dans la collecte brute 2022 très élevé à 41,2%, dont un niveau record au T4 de 44,3%, et un niveau de collecte nette UC à +6,1 milliard d’euros sur l’année. Les encours gérés en assurance vie s’élèvent à 321 milliards d’euros à fin décembre 2022, dont 82 milliards d’euros en unités de compte, et 239 milliards d’encours euros. Les encours en unités de compte représentent 25,6% de l’encours global à fin décembre 2022.
A fin 2022, le taux de participation aux bénéfices moyen des contrats en euro de Predica est en hausse de 106 pb à 2,32%. La Provision pour Participation aux Excédents (PPE) s’élève à 12,0 milliards d’euros à fin 2022, soit 5,7% des encours en euros.

• développer de nouvelles solutions d’épargne responsables et accessibles : 21,7 Mds€ d’encours UC responsables labellisés à fin 2022 ;

• développer ses activités à l’international via la signature d’un protocole d’accord pour la mise en place d’un partenariat de bancassurance à long terme entre Banco BPM et Crédit Agricole Assurances. Ce dernier vise à fournir des produits d’assurance non-vie et des services connexes au travers des réseaux de distribution de Banco BPM. Dans le cadre de ce partenariat, Banco BPM apportera son expérience bancaire de premier plan et ses capacités de distribution en Italie. Crédit Agricole Assurances apportera son expertise en matière de produits et services d’assurance innovants, offrant des solutions personnalisées d’assurance non-vie (dommages, santé, …) et assurance des emprunteurs aux clients de Banco BPM en Italie, ainsi que l’efficacité du leader européen de la bancassurance ;

• poursuivre sa digitalisation en intégrant de nouvelles fonctionnalités Assurances à la nouvelle application Crédit Agricole « Ma Banque ».

 

Afin de diversifier ses offres et services pour couvrir l’ensemble des besoins de ses clients, en 2022, Crédit Agricole Assurances a :

créé Crédit Agricole Assurances Retraite, son fonds de retraite professionnelle supplémentaire. Crédit Agricole Assurances Retraite proposera des solutions complètes et dédiées, notamment des plans d’épargne retraite (PER) individuels et collectifs avec pour objectif de passer de 19 à 23 milliards d’encours à horizon 2025. Crédit Agricole Assurances Retraite mettra également en place une plateforme digitale d’anticipation, de sensibilisation et de conseil pour la préparation à la retraite. La création de Crédit Agricole Assurances Retraite s’accompagne d’un transfert réglementaire des engagements de retraite aujourd’hui portés au bilan de Predica pour un total de 18,1Mds€ en valeur nette comptable au 31 décembre 2021.

• lancé sa nouvelle assurance habitation au tarif unique de 6€/mois pour les jeunes locataires, en cohérence avec le Projet Sociétal du groupe Crédit Agricole, afin de permettre à tous l’accès à l’assurance du quotidien

 

Dans ce contexte, à fin décembre 2022, le résultat net part du groupe de Crédit Agricole Assurances atteint 1 758 millions d’euros, en progression de +14,8% par rapport à 2021.

Crédit Agricole Assurances affiche en outre sa solidité avec un ratio prudentiel Solvabilité 2 à 204% au 31 décembre 2022.

La notation Standard & Poor’s des principales filiales opérationnelles de Crédit Agricole Assurances est A / perspective stable.

 

Conformément à l’évolution de la réglementation comptable, Crédit Agricoles Assurances présentera en 2023 ses états financiers en normes IFRS 9 & 17. La norme IFRS 17 modifiera sensiblement la vision bilancielle des passifs d’assurance en introduisant les notions de :
Best Estimate, meilleure estimation des flux de trésorerie futurs, toutes activités confondues, basée sur l’expérience de la compagnie et incluant les frais rattachables aux contrats.
Contractual Service Margin (CSM) (~20 à 25 milliards d’euros), correspondant aux profits attendus par l’assureur sur l’activité d’assurance sur la durée des contrats, pour les contrats profitables, pour les produits Epargne, Retraite, Prévoyance et Emprunteur.
Risk Adjustment (RA) (~3 à 4 milliards d’euros) correspondant à une marge de prudence sur les hypothèses techniques utilisées pour le calcul du Best Estimate.

Par ailleurs, un impact positif supérieur à 1 milliard d’euros environ est attendu sur les capitaux propres à fin 2022.

Le passage à la norme IFRS 17 ne changera pas le profil de rentabilité des activités d’assurance de manière significative. En revanche, comptablement, les revenus seront désormais constitués, essentiellement, du relâchement progressif de la CSM et du RA et prendront en compte le rattachement des frais attribuables aux contrats d’assurance.
En conséquence, le coefficient d’exploitation se trouvera mécaniquement en forte baisse, mais restera inchangé par rapport à l’objectif publié dans le plan stratégique Ambitions 2025 (~15% à horizon 2025)
L’impact attendu sur le résultat est limité, en dépit d’une volatilité structurellement plus importante, mais maîtrisée du fait des choix méthodologiques effectués à l’actif et au passif.

De plus, aucun impact n’est à prévoir concernant :
• le poids de chaque métier dans les indicateurs d’activité (primes, encours, collecte nette et taux d’équipement) ;
• le poids de chaque métier dans le chiffres d’affaire et les revenus ;
• le ratio combiné ;
• le ratio de solvabilité.

Enfin, la norme IFRS 17 s’appliquera à toutes les géographies, sans impact sur le poids respectif des activités.

149 Ko

CAA_CP_Activite_2022-T4_v07022023

9 février 2023