Une bonne dynamique d’activité

mai 3 2024

CHIFFRES CLES T1-2024 :

  • Chiffre d’affaires1 total de 12,3 milliards d’euros, en progression de +5,2%
  • Collecte nette de +1,0 milliard d’euros
  • Croissance du portefeuille dommages de +3,4% sur un an

« Au 1er trimestre, Crédit Agricole Assurances réalise de bons résultats, en France et à l’International, portés par une dynamique de croissance dans l’ensemble de ses métiers. Nous constatons avec satisfaction que les mesures engagées en Italie et au Luxembourg, sur l’assurance vie, ont permis une nette amélioration de l’activité. Ce début d’année a également été marqué par la poursuite du développement de notre projet sociétal, qui vise notamment à agir pour la transition vers une économie moins carbonée, comme l’illustrent le lancement par Spirica du premier fonds euros article 9 du marché, et notre entrée au capital de Murfy, entreprise sociale et solidaire spécialisée dans la réparation et le reconditionnement d’appareils électroménagers, via Pacifica, notre filiale d’assurance dommages. Ces deux innovations viennent confirmer nos actions en faveur de l’environnement et du climat, tout en créant de la valeur ajoutée pour nos clients et pour la société.
Je tiens à remercier l’ensemble de nos équipiers et partenaires pour ce très bon début d’année, ainsi que pour leur mobilisation et leur engagement
 ».
Nicolas Denis, Directeur Général de Crédit Agricole Assurances

UNE CROISSANCE DE L’ACTIVITE ROBUSTE AVEC UN REBOND DE L’INTERNATIONAL

Au premier trimestre 2024, Crédit Agricole Assurances a réalisé un chiffre d’affaires1 de 12,3 milliards d’euros, en progression de +5,2% par rapport à fin mars 2023, tiré par la reprise de l’activité vie à l’international (+52,5%), principalement en Italie et au Luxembourg, et par la croissance en assurance non-vie en France (+8,0%), partiellement compensées par la baisse de l’assurance vie en France (-2,7%).

En épargne / retraite, la collecte brute atteint 8,6 milliards d’euros à fin mars 2024, en progression de +4,3% par rapport à fin mars 2023. Les campagnes de bonus sur versements, lancées au cours de ce premier trimestre, ont contribué à un fort niveau de collecte brute sur les fonds en euros à 5,2 milliards d’euros (+17,2%). Cette dynamique est en partie contrebalancée par une diminution de la collecte brute en unités de compte de -11,1% à 3,3 milliards d’euros en lien avec des conditions de marché moins favorables, notamment une attractivité moins forte des unités de compte obligataires. En conséquence, le taux d’unités de compte dans la collecte brute baisse à 39,1% (-6,7 points sur un an).
La collecte nette est de +1,0 milliard d’euros, en forte amélioration par rapport au premier trimestre 2023, principalement grâce à une moindre décollecte sur nos fonds en euros. Par support, la collecte nette s’élève à +1,5 milliard d’euros sur les unités de compte et à -0,5 milliard d’euros sur les fonds en euros.
Les encours gérés en assurance vie2 établissent un nouveau record à 334,9 milliards d’euros à fin mars 2024 grâce à un effet marché positif et à la collecte nette. Ils sont composés de 98,7 milliards d’euros en unités de compte (+3,4% sur trois mois) et de 236,2 milliards d’euros sur les fonds en euros (+0,6% sur trois mois). Les encours en unités de compte représentent 29,5% de l’encours global à fin mars 2024 (+0,6 point par rapport à fin décembre 2023).

En dommages, l’activité poursuit sa dynamique avec un chiffre d’affaires1 en hausse de +7,9% par rapport à fin mars 2023, pour atteindre 2,4 milliards d’euros. Le portefeuille croit de +3,4% pour atteindre près de 16,0 millions de contrats, représentant un apport net supérieur à 530 000 contrats sur un an ; la prime moyenne progresse du fait des majorations tarifaires et de l’évolution du mix produit.
L’équipement des particuliers dans les réseaux bancaires du groupe Crédit Agricole continue de progresser dans les Caisses Régionales (43,4%3 à fin mars 2024, soit +0,5 point sur un an), chez LCL (27,8%3 en mars 2024, soit +0,4 point sur un an), et chez CA Italia (19,3%en mars 2024, soit +2,0 points sur un an).

En protection des personnes (prévoyance / emprunteur / assurances collectives), le chiffre d’affaires1 est en hausse de +6,0% par rapport à fin mars 2023, à 1,3 milliard d’euros. Avec une légère baisse de -0,1%, l’activité emprunteur reste résiliente grâce à un effet stock qui compense la baisse des affaires nouvelles.
La prévoyance individuelle (+15,2% sur un an) et les assurances collectives5 (+21,8% sur un an) enregistrent une belle performance.

UN RESULTAT EN CROISSANCE, PORTE PAR L’ACTIVITE ET DES CONDITIONS DE MARCHE ET CLIMATIQUES FAVORABLES

La contribution de Crédit Agricole Assurances au Résultat Net Part du Groupe de Crédit Agricole S.A. est de 494 millions d’euros, en progression de +4,1% sur un an. Cela s’explique par une bonne tenue de l’activité d’assurance (notamment avec une hausse de l’allocation de CSM liée à l’augmentation des encours) et un effet d’impôt favorable, malgré le repli des produits financiers en relation avec un effet de base lié au passage à la norme IFRS 17 au 1er janvier 2023.

Le ratio combiné6 s’élève à 93,8%, en amélioration de -0,9 point sur un an grâce à un impact favorable de l’actualisation, la sinistralité climatique étant stable. Hors effet d’actualisation, le ratio combiné net est stable à 96,2% (-0,1 point sur un an).

La marge de service contractuelle7 s’établit à 23,9 milliards d’euros à fin mars 2024, en légère hausse depuis le 31 décembre 2023 (+0,2%), bénéficiant de l’apport des affaires nouvelles dans un contexte de marché favorable à l’épargne / retraite.

1 Chiffre d’affaires « non GAAP »

Encours en épargne, retraite et prévoyance (obsèques)
Part des clients ayant au moins un contrat en assurances automobile, MRH, santé, juridique, tous mobiles/portables ou GAV
Part des clients du réseau CA Italia ayant au moins un contrat commercialisé par CA Assicurazioni, filiale d’assurance non-vie de Crédit Agricole Assurances
5 Hors épargne / retraite
6 Ratio combiné dommages (Pacifica) y compris actualisation et hors désactualisation, net de réassurance : (sinistralité + frais généraux + commissions) / cotisations

7 CSM ou Contractual Service Margin : correspond aux profits attendus par l’assureur sur l’activité d’assurance sur la durée des contrats, pour les contrats profitables, pour les produits Epargne, Retraite, Prévoyance et Emprunteur

159 Ko

T1 2024 - Communiqué