• Taille du texte
  • Contraste

LifeSide Patrimoine à la rencontre de ses partenaires pour débattre du financement de l’économie réelle

L’édition automne 2013 des rencontres, baptisées « 36 heures », de LifeSide Patrimoine avec ses partenaires courtiers et Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants (CGPI), porte sur les enjeux des assureurs vie dans le contexte réglementaire actuel. La conférence d’ouverture est animée par Daniel Collignon, Directeur général de Spirica, et Cyrille Chartier Kastler, Président du cabinet de conseil Facts & Figures.

Le financement de l’économie réelle est donc le fil conducteur de cette rencontre. Marie-Anne Jacquier, Directeur général de LifeSide Patrimoine, a pour cela sollicité des sociétés de gestion particulièrement impliquées dans le monde des CGPI afin de présenter le panel le plus complet des solutions déjà disponibles : nouveaux fonds euro, euro-dynamiques, euro-immobiliers ou à allocation long terme, euro-croissance, unités de compte, ainsi que les évolutions à venir.

Pour Daniel Collignon, l’euro-croissance, s’il bénéficie d’un cadre juridique et fiscal stable, figure en bonne place : « l’euro-croissance apparaît comme le produit du consensus entre les assurés, les assureurs et les pouvoirs publics. En effet, l’indisponibilité relative des capitaux présente un avantage puisqu’elle lève les contraintes liées à la garantie de liquidité pour l’assureur et offre au client des perspectives de rendement plus élevé. Pour les pouvoirs publics, il s’agit de capter et de réorienter une partie de l’épargne des Français vers l’économie réelle et le financement des PME et ETI ».

Cyrille Chartier Kastler rappelle ainsi que « le succès des campagnes réalisées par le marché sur les fonds structurés montre que l’épargnant peut accepter une logique d’investissement avec une garantie au terme uniquement. De même que les multiples initiatives prises au cours de ces derniers semestres en termes d’investissements (infrastructures, fonds de dette de PME…) prouvent la capacité du secteur de l’assurance-vie à s’adapter ».

Lancées en 2011, les « 36 heures » de LifeSide Patrimoine rencontrent beaucoup de succès auprès des participants car elles mêlent, sur un format très court, échanges privilégiés et formations validantes, agréées par les chambres et organisations représentatives de la profession.

Finances
UAF Life Patrimoine
X
Vous avez déjà le maximum de raccourcis

Gérer mes accès rapides