• Taille du texte
  • Contraste

ENGIE, Crédit Agricole Assurances et Mirova remportent l’appel d’offres d’EDP pour l’acquisition du portefeuille hydroélectrique de 1,7 GW au Portugal

ENGIE, et ses partenaires de consortium Crédit Agricole Assurances et Mirova, une filiale de Natixis Investment Managers, annonce avoir remporté un appel d’offres lancé par EDP pour l’acquisition du deuxième plus grand portefeuille hydroélectrique du Portugal, pour une valeur d’entreprise et un montant de 2,2 milliards d’euros.

Le portefeuille hydroélectrique présente une capacité de production de 1,7 GW avec une durée de concession résiduelle moyenne pondérée de 45 ans et comprend trois systèmes de pompage-turbinage  nouvellement mis en service ainsi que trois centrales au fil de l’eau récemment rénovées.

ENGIE, en tant que partenaire industriel du consortium, sera en charge de l’exploitation et de la gestion du portefeuille hydroélectrique et fournira également des services de gestion de l’énergie. ENGIE possède une solide expérience en matière d’exploitation d’actifs de production hydroélectrique, avec une capacité mondiale actuelle de 20 GW[1]. C’est également la deuxième plus grande société d’ingénierie au monde pour les projets hydroélectriques[2].

L’acquisition de ce portefeuille  est un élément déterminant du déploiement de la stratégie zéro carbone d’ENGIE. Elle apporte une capacité renouvelable flexible qui complète le portefeuille existant d’énergie éolienne terrestre (1,1 GW) et solaire (50 MW) d’ENGIE dans la péninsule ibérique, dont la plupart est déjà en partenariat avec Mirova.

Grâce à cette transaction, ENGIE possède un parc de production d’énergie renouvelable équilibré, notamment grâce aux centrales de pompage-turbinage lui permettant  de proposer à ses clients des contrats d’achat d’électricité verte « as consumed».

À moyen et à long terme, et à mesure qu’ENGIE élargira son portefeuille éolien et solaire, la production d’hydroélectricité  par pompage-turbinage prendra davantage de valeur compte tenu de l’intermittence inhérente des actifs éoliens et solaires.

ENGIE détient 40% du consortium, tandis que Crédit Agricole Assurances et Mirova, via des fonds gérés, en détiennent respectivement 35% et 25%. L’impact sur la dette nette d’ENGIE devrait s’élever à environ 650 millions d’euros. ENGIE ne consolidera pas l’investissement. Le closing de la transaction est attendue dans le courant du second semestre 2020.

Isabelle Kocher, Directrice générale d’ENGIE, déclare : «Cette transaction accélère la mise en œuvre de la stratégie d’ENGIE d’être le leader de la transition zéro carbone, en mettant d’avantage l’accent sur lala fourniture à nos clients d’une énergie 100 % renouvelable adaptée à leurs besoins . Notre objectif d’ajouter 9 GW d’énergies renouvelables sur la période 2019 – 2021 est confirmé et cette acquisition y contribue. »

À travers cette opération, Crédit Agricole Assurances, première compagnie d’assurance en France, renforce son engagement en faveur de la transition énergétique, pleinement intégrée à la stratégie climatique du groupe Crédit Agricole. « ENGIE et Mirova sont des partenaires de choix, avec une grande expérience des projets hydroélectriques. Grâce à ce nouveau partenariat au Portugal, Crédit Agricole Assurances consolide sa présence dans la transition énergétique en Europe, secteur dans lequel il est le premier investisseur en France » indique Frédéric Thomas, Directeur général de Crédit Agricole Assurances.

Cette transaction s’inscrit dans la continuité d’une relation durable entre Mirova et ENGIE, développée au cours des dernières années notamment par le biais de plusieurs projets éoliens et solaires en Europe. Mirova investira par l’intermédiaire de son fonds Mirova Eurofideme 4 dédié à la transition énergétique européenne et d’un fonds de co-investissement dédié créé dans le cadre de cette transaction. « Cet investissement représente une opportunité historique pour Mirova et Crédit Agricole Assurances d’acquérir un important portefeuille hydroélectrique au Portugal en partenariat avec ENGIE, et de tirer parti de son expertise unique dans la gestion et l’optimisation de tels actifs, qui apporteront une valeur à nos investisseurs. » déclare Raphaël Lance, responsable des fonds de transition énergétique chez Mirova.

[1] Dont une capacité d’accumulation par pompage de 3,4 GW

[2] Par l’intermédiaire de Tractebel Engineering, filiale à 100% d’ENGIE. Se classe au deuxième rang en 2018 du classement Engineering News Record des plus grandes entreprises de construction et d’ingénierie.

Crédit Agricole Assurances
Investissements
X
Vous avez déjà le maximum de raccourcis

Gérer mes accès rapides