• Taille du texte
  • Contraste

S'engager en faveur du reboisement des forêts françaises

Avec plus d'un quart du territoire national boisé, le patrimoine forestier français est l'un des plus importants d'Europe. Pourtant, mal exploitée, la surface forestière française pourrait régresser sous l’effet conjugué de plusieurs facteurs. C’est l’arbre qui cache la forêt. Et pour répondre à son appel (d’urgence), Crédit Agricole Assurances s’engage dans une vaste opération de reboisement. 

A quoi servent les forêts ?

Les forêts jouent un rôle essentiel sur notre planète en influençant directement le climat. Grâce au phénomène de photosynthèse*, elles agissent comme des puits de carbone. Ainsi, les forêts absorbent une partie du CO2** atmosphérique et contribuent à lutter contre l’effet de serre.

A l’échelle locale, les forêts permettent d’abaisser les températures, de maintenir les sols fragiles, de faire office d’écran brise-vent, ou de station d’épuration naturelle pour les eaux douces.

En plus de son rôle majeur sur le climat et l’environnement (elle concentre 80 % de la biodiversité terrestre), la forêt est aussi un important levier socio-économique. En France, elle représente un vivier de 440 000 emplois. La forêt, et plus particulièrement le bois, est une ressource économique très importante pour de nombreuses entreprises : exploitation forestière, scieries, travail du bois (meubles, papiers, cartons...), mise en œuvre du bois (charpente, menuiserie, agencement, habitat) etc.

 

La forêt française est-elle en bonne santé ?

En France, la forêt recouvre à peu près la même surface qu’à l’époque gallo-romaine, soit plus d’un quart du territoire. C’est près de 15 millions d'hectares répartis entre le domaine public (4 millions) et les forêts privées (11 millions). Riches de multiples atouts et sources de nombreux services écologiques dont profite l’économie française, nos forêts font face à différents défis.

  • Aléas naturels récurrents : 20% des forêts françaises métropolitaines touchées chaque année par des aléas tels que des tempêtes, sécheresses, attaques d’insectes ou maladies 
  • Réchauffement climatique : aggravation continue de l’intensité moyenne des sécheresses des sols d’ici 2100 
  • Disparition des subventions de l’Etat pour le reboisement : on plante annuellement 50% d’arbres en moins comparé aux années 1990. En cause : la disparition du Fonds forestier national qui soutenait financièrement le reboisement 
  • Non adaptation de la forêt aux besoins de la filière bois : la forêt française est composée à 72 % de feuillus (hêtres ou chênes) et à 28 % de résineux (Douglas, épicéas ou pins) pourtant très utilisés dans la construction. Or, la demande est de plus en plus forte en résineux. A défaut de replantage, il risque de ne plus y en avoir d’ici 2050.

 

Le Crédit Agricole un acteur engagé pour les forêts en France

A travers sa filière forêt-bois, le Groupe Crédit Agricole est aujourd’hui un acteur incontournable de l’économie forestière, et se mobilise pour contribuer à garantir les fonctions économiques, écologiques et sociales des forêts de demain.

Pour Florence Doucet, experte filière forêt-bois chez Crédit Agricole, « la filière forêt-bois est au cœur du projet client du Groupe, parce qu’elle est présente dans la plupart des enjeux sociétaux. » 

« La forêt française fait face à de nombreux défis : celui du changement climatique, celui de l’innovation (produits bio-sourcés, chimie verte, développement de la construction bois etc.), celui de la dynamisation des territoires ruraux, celui du développement industriel et de la réduction du déficit commercial (papier-carton, ameublement…) […] Pour toutes ces raisons, les Caisses régionales, sont l’interlocuteur naturel de la filière au niveau local et régional.»

 

Crédit Agricole Assurances aussi

Dans le cadre de sa politique de Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE), Crédit Agricole Assurances  reprend cet engagement à travers deux de ses piliers. « Assureur Responsable » : action de reboisement grâce à une opération liée à la protection de la famille « 1 contrat signé = 1 arbre planté ». Et « Entreprise Responsable » via une action de mécénat en faveur d'une neutralisation d'émissions carbone.

Son objectif : laisser une empreinte positive sur l’environnement avec une ambition de 500 000 arbres plantés par an.

En ce sens « l’opération de Crédit Agricole Assurances, dans ses deux volets, permettra d’agir sur les enjeux de plantation et de pérennité de la filière bois. Elle va donc tout à fait dans le sens de l’action du Groupe » précise Florence Doucet.

 

* Processus par lequel les plantes vertes synthétisent des matières organiques grâce à l'énergie lumineuse, en absorbant le gaz carbonique de l'air et en rejetant l'oxygène.
**Le dioxyde de carbone, aussi appelé gaz carbonique ou anhydride carbonique, est un composé inorganique dont la formule chimique est CO₂

Autres articles de la chaîne

X
Vous avez déjà le maximum de raccourcis

Gérer mes accès rapides