• Taille du texte
  • Contraste

Que regardent les agences de notation sociétale chez les compagnies d’assurances ?

La notation extra-financière est apparue dans les années 1990. Elle consiste à évaluer les entreprises cotées en Bourse sur d’autres critères que les seules données financières pures (bénéfices, dividendes), comme la politique sociale et environnementale, la gouvernance ou encore la lutte contre la corruption. Chaque secteur d’activité est analysé à l’aune de ses spécificités. 

Que regardent les agences de notation sociétale chez les compagnies d’assurances ?

Il apparaît que les compagnies d’assurance européennes font moins l’objet que le secteur bancaire de fortes amendes et autres scandales. Néanmoins, elles peuvent encore améliorer leur approche des risques environnementaux et sociaux, à la fois comme investisseurs et comme assureurs.

En tant qu’investisseurs, des progrès ont été réalisés, en matière de désinvestissement dans le secteur du charbon. Ainsi Crédit Agricole Assurances a cessé d’investir dans des entreprises réalisant plus de 30% de chiffre d’affaires dans l’extraction de charbon et propose au sein de ses contrats d’assurance vie multisupports des unités de compte ISR. Mais, certaines agences attendent des compagnies qu’elles aillent plus loin envers les énergies fossiles.

Dans leur cœur de métier d’assureur, certaines compagnies européennes continuent à assurer des entreprises appartenant à un secteur controversé (tabac, charbon, jeux, etc). Les agences attendent des assureurs qu’ils sélectionnent leurs clients et leur posent des questions précises, en particulier sur leurs impacts sur le développement durable (pollution, travail des enfants, etc.), avant de faire affaire.

Vis-à-vis des particuliers, les agences de notation extra-financière notent favorablement :
• la conception de produits pour des populations défavorisées;
• les actions de prévention (santé, conduite routière);
• l’adaptation de leurs primes à de nouveaux produits (énergie renouvelable, voiture propre) ou aux nouveaux usages (co-voiturage).

Crédit Agricole Assurances contribue à répondre à ces enjeux notamment en développant la prévention au sein des Caisses régionales et en proposant une offre automobile « petits rouleurs » ainsi qu’un cadeau de la franchise pour les véhicules verts. 

Si les produits d’assurance sont en général bien conçus, certaines compagnies européennes sont encore prises à défaut au niveau de la souscription, soit du fait d’un argumentaire trop offensif, soit par la vente de produits trop risqués pour la cible. Le marketing responsable nécessite des efforts de transparence. Chez Crédit Agricole Assurances, un avis RSE est rendu lors des CONAP (Comité des Nouvelles Activités et Produits).
 
Les assureurs sont aussi évalués par les agences sur leur comportement comme employeur et citoyen. De nombreux éléments, comme la réduction du nombre de voyages d’affaires, l’équilibre travail/vie privée ou encore l’intégration d’objectifs RSE dans la rémunération, entrent aussi en compte. Sur ce dernier point, c’est le cas chez CAA via l’indice RSE FReD dont la progression influe sur la rémunération variable du top management et constitue également un critère d’intéressement de CAAS.

Mais, ce qui compte, ce sont les progrès réalisés dans le temps. En septembre dernier, le groupe Allianz a annoncé qu’il avait pris la première place du classement des sociétés d’assurance dans le Dow Jones Sustainability Index (DJSI), un indice extra-financier bâti par RobecoSAM dans lequel il figure depuis 17 ans. Pour information, Crédit Agricole Assurances figure aussi dans ces indices via le groupe CAsa, présent, entre autres, dans le Nyse Euronext Vigeo Eiris Eurozone 120 et dans le Footsie For Good. 


 ISR : Investissement Socialement Responsable

X
Vous avez déjà le maximum de raccourcis

Gérer mes accès rapides