• Taille du texte
  • Contraste

Les catastrophes naturelles ont battu des records en 2017

Après plusieurs années clémentes, l’année 2017 restera gravée dans les mémoires par une série exceptionnelle de catastrophes naturelles. Les ouragans Harvey, Irma et Maria et les autres catastrophes naturelles dans le monde devraient coûter plus de 130 milliards de dollars aux assureurs. 

Les catastrophes naturelles ont battu des records en 2017

Le 30 novembre dernier a marqué la fin de la saison cyclonique. Des régions entières comme les Antilles, Porto Rico et le Texas vont porter longtemps les stigmates du passage de ces ouragans successifs d’une violence inouïe.
L’ouragan Irma en particulier est resté en catégorie 5 pendant plus de trois jours, avec des vents qui ont soufflé à 295 km/h en moyenne pendant trente-trois heures. Il bât ainsi le record du super typhon Haiyan, qui avait balayé en 2013 les Philippines avec la même force, mais pendant 24 heures.

Selon le Center for Disaster Management and Risk Reduction Technology (Cedim), qui cite Wikipédia, Harvey aurait fait 90 morts et Irma 132 morts, dont 88 aux Etats-Unis.

Même si les chiffres vont encore être affinés, le Cedim estimait à 58 milliards de dollars les dégâts causés par Harvey les 25 et 26 août dernier pour le seul Texas. 

  • 19 milliards concerneraient le secteur résidentiel,
  • 16 milliards le non-résidentiel, 
  • 18 milliards les bâtiments publics et les infrastructures,
  • Et 5 milliards les biens durables tels que les véhicules. 

Des centaines de milliers de personnes se sont retrouvées brutalement sans abri. Et, plus de 100.000 emplois ont été détruits en septembre aux Etats-Unis, notamment dans la restauration. 

Pour le Karlsruhe Institute of Technology (KIT), Harvey se situerait à la 9ème place des catastrophes naturelles les plus destructrices depuis 1900. En 2005, Katrina, 3ème dans ce classement, derrière deux tremblements de terre, avait causé plus de 1.800 décès et 160 milliards de dollars de destruction. 

La part assurée des sinistres dans le monde a fait un bond en 2017, comme le montre ce tableau du Swiss Re Institute.

en MdsSMoyenne sur 10 ans 20162017

Pertes économiques

190188306
Dont Catastrophe Naturelle178178300
Dont origine humaine12106
Pertes assurées5865136
Dont Catastrophe Naturelle5156131
Dont origine humaine785

 

Côté Français, le ministère des Outre-mer a indiqué fin novembre que les dégâts provoqués par les ouragans Irma et Maria à Saint-Martin et en Guadeloupe début septembre sont estimés à près de deux milliards d’euros.Côté Français, le ministère des Outre-mer a indiqué fin novembre que les dégâts provoqués par les ouragans Irma et Maria à Saint-Martin et en Guadeloupe début septembre sont estimés à près de deux milliards d’euros.
• Irma a endommagé 95% du bâti et tué 11 personnes à Saint-Martin le 6 septembre. 
• Moins de deux semaines plus tard, Maria a dévasté l’intégralité des bananeraies de la Guadeloupe, la principale culture d’exportation de l’île.

 

Un accompagnement spécifique pour les 2500 sinistrés d’Irma et de Maria mis en place par les Caisses Régionales de Guadeloupe & de Martinique et Pacifica.

Les ouragans Irma & Maria se sont abattus en septembre sur la région des Antilles et des Caraïbes. C’est l’ouragan Maria des 18 et 19 septembre qui a causé le plus de dégâts en Guadeloupe et en Martinique, avec près de 2500 sinistres enregistrés chez Pacifica. 

Réactivité 
L’UGS de Rennes en charge des Antilles a mis tout en œuvre pour accueillir au plus vite les appels des assurés sinistrés et les accompagner dans les démarches en vue de leur indemnisation. 

Proximité et soutien sur le terrain
Quatre collaborateurs de l’UGS de Rennes et du Siège ont rejoint les Antilles quelques jours après l’évènement afin d’apporter sur le terrain leur soutien et leur savoir-faire, aux côtés des Caisses Régionales.
 
Sur une semaine, des binômes se sont ainsi formés avec des conseillers de la Caisse Régionale de Guadeloupe pour prioriser les besoins et organiser rapidement 65 visites.Cette intervention a permis d’indemniser sur place près de la moitié des clients rencontrés, de verser des avances dans les situations les plus urgentes, de proposer des solutions de réparation en nature et de missionner un expert sur les situations les plus complexes.

En France métropolitaine, depuis décembre se succèdent des tempêtes hivernales de moyenne importance. Les deux de janvier (Carmen et surtout Eléanor) pourraient induire 200M€* d’indemnisation pour le marché.


Lors de l'année 2017, les incendies de forêt en Californie ont de nouveau sévi. Ayant démarré le 4 décembre, le feu « Thomas », situé vers Santa Barbara, n’était toujours pas complètement maîtrisé à la Saint Sylvestre. Il a calciné plus de 110.000 hectares. 1.060 bâtiments, en majorité des maisons individuelles, ont été réduits en cendre. Deux personnes sont mortes et plus de 100.000 personnes ont dû être évacuées de gré ou de force. La lutte contre ce feu a coûté plus de 170 millions de dollars.

La région souffre d’un manque de précipitations significatives depuis le mois de mars.
• A mi-décembre, Property Claims Services évaluait le montant de ces sinistres pour les assureurs à 7,3 milliards de dollars.
• Les incendies ont tué plus de 40 personnes dans cet Etat en 2017.
Les scientifiques du World Resources Institute ont observé que la saison des incendies de forêt a augmenté de deux mois et demi depuis 30 ans. 

Sans surprise, tous ces désastres ont plongé dans le rouge les comptes de nombreux réassureurs. Néanmoins, ces derniers disposaient de réserves largement suffisantes pour absorber le choc. 
Autre conséquence, ils ont décidé d’augmenter leurs taux, après plusieurs années d’une baisse déraisonnable des tarifs. Par ailleurs, de nombreux Américains devraient enfin se décider à souscrire une assurance-inondation.


* Source FFA.  


En savoir plus sur les catastrophes dans le monde

X
Vous avez déjà le maximum de raccourcis

Gérer mes accès rapides