• Taille du texte
  • Contraste

France : sinistralité variée selon les régions

Fin 2017, la Fédération Française de l’Assurance (FFA) a mis à disposition des informations synthétiques sur les différentes régions françaises permettant de les comparer entre elles à travers une série d’indicateurs, pour l’année 2015. Il en ressort des taux de sinistre très variables.  

France : sinistralité variée selon les régions

De nombreux incidents en région Sud PACA

Dans le cas des vols de voiture, les écarts vont du simple au triple, en nombre d’incidents par million d’habitants.

·         Près de 4.300 vols en région Sud PACA,
·         Et 4.000 en Ile de France,
·         Contre seulement 1.214 en Bretagne et 1.456 dans le Grand Est.

S’il y a un cambriolage de logements toutes les 10 minutes en Ile de France, les moins épargnés se situent en région Sud PACA et en Occitanie.

 

La Bretagne et la Normandie attirent moins la convoitise.

La localisation des vols de voiture et des cambriolages en Ile de France et en Sud PACA s’explique en partie car c’est dans ces deux régions que les revenus disponibles moyens sont les plus élevés.
 

Moins de morts sur la route dans les grandes villes


L’Ile de France et la région Sud PACA sont les deux zones en France où les accidents corporels sont les plus fréquents, respectivement 1.531 et 1.388 pour 1 million d’habitants. Le Grand Est fait figure de bon élève avec seulement 554 accidents corporels pour 1 million d’habitants.
 

Mais, les accidents de la route mortels sont relativement peu nombreux en agglomération : 

  • La région où le nombre de morts est le plus faible est l’Ile de France, avec 28 tués pour 1 million d’habitants
  • L’Occitanie est moins sûre, avec 74 tués pour 1 million d’habitants.

 

De 2013 à 2015 par million d’habitants, le risque d’accident mortel impliquant une automobile était 12 fois plus élevé en Corse qu’à Paris et 7 fois plus que dans le Rhône, où se situe l’agglomération lyonnaise.

Concernant les blessés, l’Ile de France et la région Paca payent un lourd tribut, avec plus de 1.800 blessés pour 1 million d’habitants. Les Pays de la Loire, les Hauts de France et le Grand Est y échappent davantage (moins de 700).
 

Bonne santé sur les bords de la Loire

 
L’étude met aussi en relief les dépenses de santé : les Français dépensent en moyenne 2.330 euros par an. Leur consommation est assez homogène sur l’ensemble du territoire.

  • Les plus gros consommateurs de soins sont en région Sud PACA (2.749€), dans le Grand Est et les Hauts de France (> 2.410€). 
  • A l’opposé, les habitants des Pays de la Loire sont plus raisonnables (1.981 € seulement), devant la Bretagne et le Centre Val de Loire (< 2150€).

Ces chiffres ne recoupent qu’en partie les données de l’INSEE en France métropolitaine sur l’âge de la population. En effet, la part des plus de 60 ans est relativement élevée en Nouvelle-Aquitaine, en Corse, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Occitanie. Les régions les moins grisonnantes sont l’Ile de France et les Hauts de France.

X
Vous avez déjà le maximum de raccourcis

Gérer mes accès rapides