• Taille du texte
  • Contraste

Les Fintech françaises ont la cote auprès des investisseurs

Le marché des Fintech françaises est en pleine ébullition. D’après l’étude annuelle du cabinet KPMG Pulse of Fintech, 365 millions d’euros ont été levés en 2018 par ces jeunes pousses qui transforment les métiers de la banque, de l’assurance et de l’asset management. Ces montants ont progressé de 11% par rapport à 2017 mais ont littéralement explosé les compteurs en moins de 10 ans ! En 2010, seuls 5 millions d’euros irriguaient ce secteur encore embryonnaire. 

Quelles sont les plus belles levées ?

Parmi les pépites qui ont été les plus courtisées par les investisseurs en 2018, le spécialiste de la sécurisation des monnaies virtuelles et de la technologie blockchain Ledger a levé plus de 60 millions d’euros, le site de financement participatif October (ex-lendix) a collecté 32 millions tandis que l’assureur santé en ligne Alan a engrangé 23 millions d’euros. Ces financements viennent soutenir essentiellement l’internationalisation de ces start-up sur un marché mondial des Fintech ultra-compétitif.

Quels sont les segments les plus attractifs ?

Après avoir été d’abord intéressés par les projets disruptifs au niveau du paiement, du financement et des néo-banques, les investisseurs se tournent aujourd’hui plus volontiers vers les domaines de la blockchain et de l’assurtech qui captent à eux deux près du quart des levées de 2018. Plus globalement, la tendance observée est à la mutation du modèle des Fintech vers la création de plateformes au service des banquiers et des assureurs, plutôt que d’essayer de les concurrencer en direct sur leur propre terrain de jeu. Une tendance qui s’est confirmée en 2018 avec une multiplication notable des partenariats entre jeunes pousses de la finance et acteurs établis.En matière d’investissement dans les fintechs, Crédit Agricole Assurances a choisi la prise de participation au capital de jeunes entreprises innovantes via un fonds baptiséFI Venture géré par des spécialistes des start up et des nouvelles technologies : Breega Capital. Ce fonds, constitué par le Groupe Crédit Agricole, représente aujourd’hui 100 millions d’Euros dont 45 viennent de Crédit Agricole Assurances. 

Autres articles de la chaine

X
Vous avez déjà le maximum de raccourcis

Gérer mes accès rapides